Comment gérer nos états d’âme ?

Lorsque je finis de boire un verre de jus de fruits, il reste de la pulpe bien qu’il me semble avoir tout bu jusqu’à la dernière goutte. Dès qu’on ouvre le robinet pour le laver, l’eau vient faire remonter les résidus du fond à la surface. Dans un premier temps quand tout se mélange on a l’impression que le sale vient souiller l’eau propre. Mais l’eau pure continuellement versée est tellement efficace qu’on aurait presque pas besoin de passer l’éponge.

L’âme est cette tour de traitement des informations reçues générant la volonté, l’intelligence et les émotions. Elle est influencée d’un côté par notre esprit qui est directement connecté à Dieu et de l’autre côté par la chair autrement dit tout ce que nous percevons au travers de nos 5 sens.
Lorsque je reçois une information, mon cerveau l’accueille et mon âme fait un tri afin de prendre la décision de garder ou jeter cette information.

Je note un paradoxe dans notre société actuelle : nous n’avions jamais eu autant de ressources disponibles sur autant de domaines différents. Ça semble être une bonne chose, mais cela créé un déséquilibre si on ne sait pas toujours bien trier car nous sommes en permanence bombardés d’informations vraies ou fausses, saines ou malsaines, reçues volontairement ou imposées, édifiantes ou drainantes.

Notre âme est très sollicitée il faut la ménager, le flux d’informations et de traitement est sensé être fluide. Mais certaines informations sont plus dures à traiter, surtout si cela vient d’expériences douloureuses ou de paroles qui nous ont affectés profondément. Nous avons tendance à les éviter surtout si le processus prend du temps, des fois nous les avons ignorées ou nous avons négligé leur impact sur nos vies. Malheureusement tout cela créé des résidus qui se stockent en nous au fur et à mesure du temps qui passe.

Jésus est le bois vert, nous sommes le bois sec… on s’enflamme facilement et possiblement dans la mauvaise direction. En été les buissons en méditerranée sont tellement assoiffés mais exposés longtemps à l’épreuve de la chaleur et du soleil il suffit d’une étincelle pour créer un feu dangereux.
De même pour nous si on n’est pas connectés à Jésus ni régénérés par le Saint-Esprit, on se rend compte qu’il ne suffit que d’une remarque ou d’une situation inattendue pour que l’on s’emporte de manière excessive. Une âme blessée non soignée va tôt ou tard blesser les autres, et ceux qu’on aime seront les premières victimes.

Alors dès aujourd’hui je nous invite à choisir de sonder les profondeurs de notre âme pour neutraliser et éliminer tous les résidus que l’ennemi de notre âme aime utiliser pour nous manipuler et nous empêcher d’être et de faire ce que Dieu veut.

« La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force. Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés. La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va jusqu’au fond de notre cœur, jusqu’aux articulations et jusqu’à la moelle. Elle juge les intentions et les pensées du cœur. » Hébreux 4:12

Approchons nous du Seigneur pour qu’Il nous remplisse jusqu’à déborder afin de nous nettoyer en profondeur. Que l’on boive à Sa source qui régénère, qui restaure et rafraîchit toutes les parties de nous qui étaient tellement arides. Même si on peut avoir peur de voir ce qui va remonter à la surface, lui a tout le matériel nécessaire par traiter, Dieu attend simplement qu’on lui dise oui !

Voici des clés concrètes pour gérer au quotidien états d’âme, au calme, avec l’aide du Saint-Esprit :

1) Identifier : être vrai avec soi-même sur chaque chose qui nous a déçus, contrariés, révoltés, blessés par rapport à nous mêmes, aux autres, à la société, à la culture ou même par rapport à Dieu. D’une part, Il entend déjà de que l’on pense au fond de nous malgré les apparences et d’autre part Il nous rappelle par Sa Parole que ses voies ne sont pas nos voies. Ainsi, Il sait très bien que dans certains domaines on attendait qu’il interviennent d’une certaine manière, cependant Il n’a pas menti sur ses promesses mais étant Souverain Il a sûrement changé la forme tout en gardant le fond pour notre bien mais on comprend cela avec le temps.

2) Accepter : reconnaître ou s’avouer que nous sommes brisés, confus et limités et que l’on a désespérément besoin de Dieu. Il ne peut pas nous délivrer de ce que l’on nie car Il est le Dieu de la lumière. Sachant que notre Père nous aime, nous pouvons s’approcher librement de Lui car Il nous a prouvés que rien ne peut nous séparer de son Amour.
Alors apprenons à mettre des mots sur ce que nous avons vécu ou subit : est-ce une agression ? un abus ? un choc émotionnel ? une injustice ? un crime commis ? une trahison faite ou subit ? un abus de pouvoir ? une addiction ? un masque que l’on mettait pour se protéger ? une frustration ? exigences constamment insatisfaites ? un vide affectif ? une blessure faite par quelqu’un ou plusieurs dans l’église ? une angoisse constante ? un besoin de tout contrôler ? un manque de confiance des gens autour ou de soi-même ? un refus de pardonner ? une honte ? … la liste continue.

3) Confronter : qu’est-ce Dieu dit dans Sa Parole par rapport à chacune des choses que j’avais au fond de mon âme. En quoi cela affecte mon quotien, ma relation avec les autres et ma destinée. Ecclésiaste 1 nous dit que ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
Alors identifions quels sont les pièges similaires aux nôtres dans lesquels un ou plusieurs personnages bibliques sont tombés, comment ils s’en sont sortis et quelles leçons nous pouvons en tirer. Lâcher prise de ce que l’on a peur de laisser ou de perdre, rendons à Dieu le contrôle du volant de notre vie. Repérer quelle est la stratégie de l’ennemi et quel est l’accès que je lui donne involontairement, et enfin voir quelles circonstances ou environnements favorisent la continuité ces choses dans ma vie.

3) les 3D -> Décider -> Décréter -> Déclarer
Nous sommes le produit de nos choix, et même ne pas faire un choix est un choix. Lorsque l’on se retrouve continuellement ou par cycle dans le creux de la spirale, on se rebelle contre ses propres choix.
Comme l’Etat le fait pour éviter la propagation du virus, prenons nous aussi des mesures radicales contre le péché, ces résidus de saletés cachés au fond, afin de ne plus retomber dedans. Évidemment c’est impossible sans l’ai du Saint-Esprit !
Mais en tant qu’enfants de Dieu nous avons reçu tout le pouvoir et l’autorité de décréter les choses dans le spirituel pour qu’elles s’établissent et se manifestent dans le monde naturel.
La Bible dit que nos paroles peuvent être source de vie ou de mort. Lorsque nous déclarons la Parole de Dieu sur nos vie c’est la que tout commence à s’aligner à la vérité. Alors déclarons avec foi et assurance l’opposé de toutes ces choses en nous que nous aurons identifiées.

A nous de savoir notre force, de réaliser qui nous avons dans notre équipe sachant que la victoire a déjà été remportée ! Jésus a vaincu l’ennemi de nos âmes, la puissance de Son nom et de son Sang est inégalable !
Le résultat est garanti, notre vie sera transformée, nos épaules libérées de ce joug trop lourd, notre tête relevée et notre âme restaurée sachant que nous sommes aimés et pardonnés de tout ce que nous confessons.

La transformation est progressive et constante demandera volonté et discipline sur les informations auxquelles nous exposons notre âme. Mais le coût est négligeable quand tu sais que tu es sur le bon chemin de ta destinée et que tu sais que les choses que tu feras désormais ont le sceau de Dieu. Alors laissons ses vives eaux nous restaurer à tout moment, restons assoiffés de plus car il y a tellement plus à découvrir et à vivre auprès de Lui.

Christelle K.

Publié par La vie témoigne de Lui

Mail : lavietemoignedelui@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :